dimanche 13 août 2017

210 km/h et tornades de glace



Ces deux derniers jours, un épisode de vent catabatique s'est déchaîné sur les côtes antarctiques. Pendant toute la période, des rafales de vent extrêmes ont alterné avec quelques périodes très calmes, et très traitres. En effet, les accalmies pendant les épisodes de vent catabatique sont trompeuses puisque le vent peut passer soudainement de 5 km/h à plus de 200 km/h en moins d'une minute...

Pour cet épisode, nous avons atteint la rafale maximale de la mission 67, avec un pic à 210,6 km/h le 10 août à 19h10, soit au moment où les hivernants sortent des bâtiments pour se rendre au repas servi au séjour. Ces rafales sont destructrices et emportent des objets parfois bien dangereux (barres métalliques, bout de passerelles, antennes et autres capteurs ont volé ce jour là)..

Le spectacle est aussi à la hauteur, avec le mur de neige qui a atteint une hauteur de plus de 700 m, et des "snow devil", ces diables de neige, tourbillons de glace ressemblant à des tornades emportant la neige du sol..




Image canal visible satellite (Aqua) du jeudi 10 août 2017. Mur de neige le long de la côte (ombre).



Courbe des rafales de vent entre le 10 et 11 août à la station. Données Météo France.



Pluviomètre endommagé (une partie des lames brise-vent arrachée).

video

7 commentaires:

  1. Impressionnant ce vent !!! Des images a couper le souffle
    Et les manchots et poussins dans tout ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les manchots Empereurs adoptent une technique très efficace: ils forment une tortue, c'est-à-dire qu'ils se rassemblent en cercles concentriques tous serrés les uns contre les autres en tournant autour de la colonie. Ils se réchauffent bien puisqu'il fait autour de +30°C au plus chaud de la manchotière! Ils se relaient pour que ce ne soit pas toujours les mêmes à l'extérieur de la tortue...

      Supprimer
  2. Impressionnant !!! Mais tout simplement magnifique !!!
    La nature à l'état sauvage où c'est encore elle qui est maître.
    Un coucher de soleil comme j'en ai jamais vu.
    Régale toi l'ami, et continu de nous faire rêver !!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est impressionnant!!! la neige se soulève à grande hauteur, c'est beau à voir! Magnifique coucher de soleil, merci Alex!

    RépondreSupprimer
  4. Très Impressionnant notamment ces 210 Km/h - Aussi surpris de la luminosité là un 13 Aout . (J'ai connu 130 km/h de catabatique descendant du glacier à St-Andrews en Géorgie du Sud , mais ces 210 c'est pas comparable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait sympa de nous expliquer (vite fait) la différence.

      Merci

      Supprimer
    2. Sur l'antarctique, la pente sur laquelle provient le vent froid est beaucoup plus longue qu'un glacier (plus de 1500 km) ce qui lui permet d'accélérer beaucoup plus et d'avoir une vitesse plus grande sur les côtes. Il est également poussé par un vent fort sur le plateau, ce qui lui donne un peu plus de vitesse. Enfin, les vitesses extrêmes sont atteintes par le phénomène de Loewe, une sorte de vague qui déferle en fin (ou début) de catabatique.

      Supprimer